Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 07:20

wheat-field.jpg

 

Le végétarisme, s'il est pratiqué par une majorité des individus, est une solution à la faim dans le monde. L'idée peut déranger puisqu'elle incrimine la consommation de viande dans la mort de millions d'humains chaque année. Et pourtant... On trouve diverses données expliquant ce rapport dans des analyses ou des études officielles, et nous avons pris le parti d'en présenter une image volontairement simplifiée mais néanmoins objective.

Sachant que l'on nourrit les animaux d'élevage avec des végétaux, il existe un rapport mathématique pour chaque animal entre la quantité de repas (d'énergie) que cet animal fourni sous forme de viande et la quantité de repas (d'énergie) qu'auraient fourni les végétaux ayant servi à son alimentation durant tout son cycle d'élevage. Une bonne moyenne semble être un rapport de 1 à 10: Les végétaux ayant été utilisés pour produire une portion normale de viande auraient pu être directement utilisées pour fournir 10 portions de végétaux équivalentes! Autrement dit, un régime alimentaire végétarien généralisé sur la planète permettrait de nourrir 10 fois plus d'être humains que le régime carné de mise dans tous les pays développés! Autant dire que la faim dans le monde serait tout simplement éradiquée, d'autant plus que de nombreux pays affamés produisent et exportent leur céréales pour la nourriture des animaux d'élevages destinés aux pays riches. Une vérité affligeante, que peu de gens sont prêts à accepter.

Il est une autre vérité difficilement acceptable concernant les conséquences de la consommation de viande: le gaspillage d'eau produit par l'élevage d'animaux. Là encore, les chiffres sont sans appel: il faut entre 500 et 2 000 litres d’eau pour produire un kilogramme de blé et entre 5 000 et 25 000 litres pour produire un kilogramme de viande de bœuf. Autrement dit, la production de nourriture sous forme de viande consomme dix fois plus d'eau que la production d'un équivalent végétal (il s'agit bien entendu d'une moyenne, variable suivant les espèces végétales et animales considérées). On gaspille donc de l'eau par milliards de litres pour remplir nos assiettes de viande alors que des millions d'humains en manquent au point d'en mourir.

Devenir végétarien ou réduire drastiquement sa consommation de viande est donc le premier geste à faire lorsque l'on ne veut pas cautionner la souffrance de millions d'êtres humains mourant de faim, de soif et de maladies liées à la consommation d'eau non-potable.

Source :

http://www.vegetarisme.fr/

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires