Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2006 7 09 /04 /avril /2006 18:40

J'ai vécu il y a plusieurs années une expérience de guérison holistique.

J’ai guéri naturellement d’un dérèglement hormonal que je devais, selon l’avis unanime des médecins, garder toute ma vie.

Depuis l’adolescence, je n’avais jamais eu mes règles normalement. En raison d’un déséquilibre hormonal, j’étais réglée au rythme de deux fois par an. J’avais consulté plusieurs spécialistes. Ils étaient formels : il n’était pas possible de guérir de ce dysfonctionnement, et je n’aurais jamais mes règles normalement. La seule possibilité pour pallier à ce déséquilibre était de prendre des médicaments, et je devrais le faire toute ma vie. Dès que j’arrêterais, mon cycle serait comme avant.

J’ai suivi pendant quelque temps un traitement. Il consistait en une médication qui déclenchait mon cycle pour ensuite compenser le déséquilibre hormonal dont je souffrais. Mais après avoir fait l’expérience des effets secondaires de ce traitement, qui provoquait nausées et prises de poids, je l’ai abandonné. Je ne pouvais pas me faire à l’idée d’un cycle menstruel artificiel. J’ai donc cherché une autre voie thérapeutique, et je me suis intéressée à la guérison, au sens le plus large du terme.

En juillet 1995, j’ai fait la rencontre d’un thérapeute, à l’île de la Réunion, où je vivais alors. Cette rencontre s’est déroulée dans un lieu magique. Un ami nous a guidé dans les montagnes jusqu’à une cascade où nous nous sommes baignés. Nous avons passé la journée au bord de la rivière, et le jour même, le thérapeute que je venais de rencontrer a effectué sur moi une séance de magnétisme.

L’imposition des mains, l’atmosphère dans laquelle nous nous sommes trouvés et cette rencontre ont eu sur moi un effet quasi immédiat, en déclenchant un processus de guérison. Trois jours après, mes règles sont apparues, après deux mois de leur absence et non les six auxquels j’étais habituée depuis l’adolescence.

De plus, je me sentais différente, comme si quelque chose à l’intérieur de moi avait changé. J’ai eu le sentiment en quelque sorte de « basculer », d’une perception ordinaire, à une perception plus intuitive, plus vivante, plus vraie de l’existence. Cette guérison a marqué le début d’une nouvelle vie. Sur le plan de la santé, au fil des semaines, et des mois, progressivement, mon cycle menstruel s’est rétabli. Ou plutôt, il s’est établi, puisqu’il n’avait jamais été normal. Mon métabolisme s’est modifié. Mon corps s’est transformé. Je suis redevenue mince. Il était difficile pour moi de croire que je n’avais plus de dérèglement, tant les médecins avaient été insistants sur la nature inguérissable de ce déséquilibre.

Sur le plan psychologique, une succession de prises de conscience m’ont fait découvrir le lien direct entre mes attitudes mentales et les irrégularités de mon cycle… et j’ai appris très concrètement le pouvoir de guérison de la confiance et du lâcher prise.

Le processus de guérison a ensuite continué avec mon apprentissage, et les enseignements que j’ai reçus du thérapeute qui m’a aidée à guérir.

Avec le recul, j’éprouve un immense sentiment de gratitude envers ce « problème » de santé qui m’a permis de vivre une profonde expérience de transformation, et de guérison, et m’a ouvert la voie vers le métier de thérapeute que j’exerce aujourd’hui.

 Brenda

 

 

 

 

Repost 0
4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 21:25

Plus j’avance sur le chemin et plus je suis passionnée par les extraordinaires ressources de l’esprit humain, et notre capacité à nous guérir et à nous transformer.

Ce qui me touche sans doute le plus est le processus qui permet de passer de la maladie à la santé, de l’expérience de la souffrance à celle de la plénitude et de la joie authentique. Cela me touche pour l’avoir vécu personnellement et en tant que thérapeute pour connaître la joie d’accompagner d’autres êtres vers leur propre guérison.

Je découvre chaque jour plus profondément la capacité naturelle d’auto-guérison que nous avons, et les extraordinaires ressources que pour la plupart, nous ignorons.

C’est très éloquent sur le plan de la santé, et de façon générale de plus en plus d’individus en prennent conscience et en font personnellement l’expérience.  

       

Aujourd’hui nous savons très clairement que nos maladies ont un lien direct avec nos émotions, et que tout ce qui est source de stress peut engendrer la dégradation de notre santé et l’apparition de la maladie.

Nos systèmes limbique, immunitaire, endocrinien, sont tous étroitement liés à notre état mental, émotionnel, et à la façon dont nous réagissons face aux évènements que nous rencontrons dans notre vie.

Si nous pouvons par nos réactions face aux situations mal vécues favoriser l’apparition de maladies, nous pouvons aussi agir sur notre santé par la pensée créatrice et l’utilisation de notre pouvoir de guérison.

En décidant consciemment notre guérison, en choisissant de devenir l’acteur de notre guérison, et en cultivant des pensées positives, nous stimulons les défenses naturelles de notre organisme et notre capacité d’auto-guérison.

Cela demande un engagement et une attitude volontaire de notre part, car c’est souvent un véritable travail de déconditionnement que nous devons faire.

Dans notre culture occidentale particulièrement, nous sommes souvent entourés d’une atmosphère de stress, de tensions, et sommes soumis à toutes sortes d’influences qui ne favorisent pas le bien-être et la santé.

Nous devons donc créer nous-mêmes l’environnement propice à notre guérison par des pensées et des émotions résolument positives et optimistes.

La thérapie nous aide à les cultiver consciemment et les mettre en pratique dans notre vie quotidienne, et à découvrir notre capacité à nous guérir et à nous transformer !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 23:07
 
Guérir par la Conscience est une approche de santé globale, qui nous permet de retrouver notre état naturel d'équilibre et de bien être.

Cette thérapie apprend à utiliser son pouvoir guérisseur, et fait de nous l'acteur principal de notre guérison.

Nous ne travaillons pas sur les symptômes et nous ne nous focalisons pas sur la maladie, mais sur la santé .

Guérir par la Conscience signifie restaurer l'équilibre énergétique et l'échange harmonieux entre nos corps :


 

 

Pour en savoir plus sur cette voie de guérison :

Site web Guérir par la Conscience
http://www.guerirparlaconscience.org

Blogue Guérir par la Conscience
http://guerirparlaconscience.over-blog.org/ 


Repost 0
13 mars 2006 1 13 /03 /mars /2006 22:36

  « Chacun de vous fleurit intérieurement à mesure qu’il prend conscience de son rayonnement et de sa divinité. Soyez vraiment conscients que vous êtes beaucoup plus lumineux que vous ne pouvez le penser actuellement. Si vous pouviez voir toute la lumière qui brille en vous, vous ne pourriez même pas le supporter à votre stade d’évolution. Pourtant, je vois chacun de vous comme un être divin totalement réalisé. C’est ce que je vois quand je regarde chacun d’entre vous. L’obscurité n’est qu’une enveloppe, une peau que vous portez. Avec le temps, vous vous dépouillez de cette peau pour devenir davantage ce que vous êtes déjà.

 Donc, pour la plupart d’entre vous ayant entrepris le rebirthing ou d’autres pratiques spirituelles, sachez que vous n’allez pas de plus en plus haut, mais que vous devenez simplement ce que vous êtes déjà. »

 Message reçu en channeling de Marie par Debrah, Michael et Kevin.
Extrait du livre Renaître, de Denis Ouellette - Editions Ronan Denniel.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Brenda
commenter cet article
2 mars 2006 4 02 /03 /mars /2006 16:39


Dans quelques jours, la Journée Internationale de la Femme célèbrera la victoire de toutes celles qui, grâce à leur courage et leur détermination, font reculer partout dans le monde l’injustice et les discriminations dont elles sont l’objet.

 

Mais la Journée de la Femme met aussi chaque année en lumière, avec ses rapports accablants sur les violences faites aux femmes, qu'il reste encore un long chemin à parcourir avant que les droits de l’homme deviennent aussi ceux de la femme.

Selon Amnesty International, les engagements de nombreux gouvernements en matière de protection des droits de la femme ne sont que « discours creux et promesses en l’air. Dans de nombreuses régions à travers le monde, les femmes continuent d'être traitées comme des citoyens de seconde classe. Chaque année, d'innombrables femmes et adolescentes sont mutilées, battues à mort, brûlées vives, violées, vendues ou louées à des fins domestiques ou sexuelles… »

 

De nos jours aux Etats-Unis, une femme est maltraitée toutes les huit secondes, et une femme est violée toutes les six minutes. Selon un rapport du Sénat américain, la violence conjugale y est plus répandue que les accidents d'automobile, les agressions et les décès liés au cancer. En France, une enquête du Gouvernement vient de révéler que tous les quatre jours, une femme tombe sous les coups de son partenaire.

Ces exactions reflètent le fondement de notre civilisation, basée sur la domination, le pouvoir et la brutalité. La violence, l’ambition, le matérialisme, et l’égoïsme y règnent en maîtres aveugles et souverains, au mépris de l’amour et du respect de la vie.

Quelle que soit la forme que prenne la violence exercée à l'égard des femmes, des discriminations sexistes aux violences conjugales, des abus physiques aux viols collectifs utilisés comme arme de guerre, elle n’est que la triste répétition d’un cycle infernal, un odieux crime contre l’humanité.

Le genre féminin est pacifiste dans son immense majorité. Si certaines femmes ont développé des qualités masculines et guerrières, c’est pour lutter et s’affirmer dans un monde où le masculin est omniprésent.

Mais les femmes sont rarement assoiffées de pouvoir, de profit ou d’ambition. Une femme n’a pas un penchant naturel pour la fabrication des armes et la guerre. Elle n’est pas excitée à la vue d’une arme à feu, et ne prend pas plaisir à tuer.

La femme porte et donne la vie, son inclinaison naturelle est de la nourrir et la protéger, non de la détruire et de la violenter.

Depuis des siècles, les hommes ont laissé un héritage de guerres, de violences, et de destruction, auquel l’humanité, et en particulier les femmes, a payé un lourd tribut. Seuls les hommes qui ont élevé leur conscience, et laissent s’exprimer leurs qualités féminines, manifestent les qualités de la non-violence, l’écoute, et le respect de la vie.

De fait, aujourd’hui le combat des femmes pour leurs droits et leur liberté n’a plus rien du féminisme et des vieux clichés dont on l’a affublé.

Il est juste l’expression d’une conscience plus élevée.

L’intuition que les choses doivent changer, et que le moment est venu d’expérimenter le Féminin, pour guérir l’humanité, malade de sa violence machiste et de son cruel déséquilibre entre le Masculin et le Féminin, et donner enfin une chance à la paix !

Brenda

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
2 mars 2006 4 02 /03 /mars /2006 16:27

 

 

 

Mon nom est Brenda. J’ai 34 ans. Je suis thérapeute et écrivain.

 

 Depuis l’âge de vingt ans, je suis un chemin qui m’a amenée à l’exploration des états modifiés de conscience, et à faire une rencontre avec un authentique guérisseur, un éveilleur de consciences.  

 Durant dix ans, j’ai expérimenté auprès de lui une voie de guérison holistique – Guérir par la Conscience - que j’enseigne aujourd’hui, en animant des conférences et des séminaires. Cette thérapie apprend à  utiliser son pouvoir de guérison et retrouver la santé et le bien être.

Je travaille en ce moment à l’écriture de deux livres : un premier qui retrace ce parcours initiatique sur le chemin de l’éveil, et un deuxième, plus didactique, sur cette approche globale de santé.

Le thème de prédilection de ce blogue est la conscience, dans toutes ses manifestations : l’intuition, les états modifiés de conscience, l’expression d’une vision plus élevée, l’éveil des consciences !   

Brenda

 

 

 

 

Repost 0
Published by Brenda
commenter cet article